Comment bien attacher son antivol ?

Selon l’association Velo Perdu*, plus de 400 000 vélos sont volés chaque année en France. Et la tendance ne semble pas devoir s'inverser dans un avenir proche ! Face à ce fléau, mieux vaut donc prendre les précautions qui s'imposent. La solution ? Un antivol suffisamment fiable et solide pour dissuader les voleurs ! *http://www.veloperdu.fr

Pour les arrêts de courte durée, le segment pliable

Boulangerie, primeur et kiosque à journaux : chaque matin, Chloé emprunte le même itinéraire à vélo. De boutique en boutique, elle multiplie les arrêts de courte durée pour effectuer ses achats. Notre conseil ? Le segment pliable ! Compact et léger, cet antivol se glisse aisément dans une poche. Souple et maniable, il permet d'attacher rapidement le cadre du vélo à un point fixe, comme un réverbère ou un panneau de signalisation.

 

Sachez toutefois qu'en raison de la forme plate de ses bras articulés, cet antivol est surtout destiné aux arrêts de courte durée.

Pour sa polyvalence, la chaîne antivol

En sortant du bureau, Cédric a eu la désagréable surprise de retrouver seulement la roue avant de son vélo, maintenue à un poteau par son antivol. Triste constat, auquel sont confrontés de nombreux propriétaires de vélos chaque année !

Pour éviter ce type de déconvenue, mieux vaut lier le cadre de votre vélo avec l'une de ses roues et un point fixe. La solution ? Une chaîne antivol ! De longueurs différentes, elles offrent de multiples possibilités d'accroche grâce à leur corps souple et résistant. Pour plus de sécurité, vous pouvez orienter la serrure de l’antivol vers le bas, sans toutefois la laisser reposer sur le sol.

Pour une protection maximale, l'antivol « U »

La solidité et la fiabilité des antivols font l'objet de tests réalisés par des laboratoires indépendants. Chaque produit se voit alors attribuer une note (généralement située entre 1 et 10) en fonction de son niveau de protection.

Le top du top face au risque d'effraction ? L'antivol « U » ! Véritable bête noire des voleurs, il dissuade les personnes mal intentionnées par sa robustesse et sa résistance. Pour une protection optimale, il est recommandé d'associer deux antivols aux caractéristiques complémentaires : un « U » pour attacher solidement le cadre du vélo à un point fixe, et une chaîne souple pour protéger les roues. Deux précautions valent toujours mieux qu'une !

Et pour vos accessoires, le câble flexible

S'il est impératif de sécuriser votre vélo, il est également nécessaire de protéger vos accessoires de la malveillance des voleurs. Selle, casque et autre panier peuvent être solidarisés les uns aux autres par uncâble flexible. Léger et maniable, il offrira une protection suffisante pour ces petits éléments indispensables à la pratique du cyclisme. Gardez toutefois à l'esprit qu'un câble flexible ne saurait en aucun cas garantir la sécurité du vélo lui-même. À chaque type d'antivol sa spécificité !

Le mot de la fin ? Si par définition aucune protection n'est indestructible, l'utilisation d'un antivol réduit tout de même de 90 % les risques d'effraction. À bon entendeur !