Le muscle : de la force, mais pas que ! Les différentes capacités musculaires à travailler

Un muscle, c'est de la force, mais pas que ! Il a plein d'autre qualités ! Comme nous quoi ! :)

Le muscle, c’est de la force, de la vitesse, oui ... mais c’est aussi grâce à lui que vous pouvez développer d'autres qualités/capacités physiques telles que la puissance ou l’explosivité !
Je vous propose donc d'explorer le muscle, et comprendre quelles qualités musculaires travailler pour performer ou tout simplement pratiquer sans se blesser !

Le muscle est l’un des éléments prioritaire du mouvement humain. Sans lui, nous ne pourrions pas bouger !
Il a plusieurs propriétés et qualités, que nous pouvons améliorer, en l’utilisant régulièrement, en l’entraînant, et à contrario, que nous pouvons perdre s’il n’est pas sollicité régulièrement.

L’une des principales propriétés du muscle squelettique est sa capacité plastique. Plus il subit de contraintes (plus il est entraîné), plus il s’adapte en augmentant la taille des cellules existantes et/ou en créant de nouvelles cellules musculaires. Celles-ci peuvent aller jusqu’à 10 % de l’augmentation totale. C’est ce qu’on appelle l’hyperplasie.

La force

Ainsi sa première et principale qualité sera le gain de force. La force est la capacité du muscle à générer une tension suite à une stimulation nerveuse (souvent en provenance du cerveau) qui s’exprime par rapport à un segment corporel et/ou à une charge additionnelle (externe).
Entraîner un muscle correctement, c’est au départ lui permettre un gain en force. Pour une même vitesse, vous serez capable de faire un mouvement demandant plus de force.

La vitesse de contraction

L’autre grande qualité du muscle est sa vitesse de contraction. C’est la vitesse à laquelle il se contracte dès qu’il recevra le message nerveux.
Il existe différentes vitesse de contraction musculaire en fonction de la qualité et du type des cellules musculaires composant le muscle. Cette vitesse sera plus ou moins rapide et sera modifiable par des entraînements spécifiques.  Un sprinteur sur 100 m aura une vitesse de contraction musculaire beaucoup plus élevée qu’un marathonien.

La puissance

Si nous couplons maintenant la force et la vitesse, nous obtenons la puissance musculaire. C’est la capacité à produire un maximum de force le plus rapidement possible. C’est ainsi une notion importante dans le monde de l'entraînement car un athlète doit être rapide, mais également puissant.

L'explosivité

En plus de ces 3 notions, vous avez également l’explosivité. C’est la capacité à produire la plus grande accélération sur soi-même ou sur un engin. C’est typiquement la qualité que doit travailler un sprinteur au départ du 100m quand il est dans les starting-block.

La souplesse

Enfin, la dernière mais pas des moindre, est la capacité de souplesse musculaire. C’est souvent celle que l’on néglige et pourtant elle est essentielle pour la santé du muscle et pour éviter les blessures.
C’est la capacité d’amplitude d’un muscle qui permet de déterminer le degré de mouvement que l’on peut atteindre sans douleurs et sans blessures.


Vous l’avez compris, en fonction de votre sport, vous ne développerez pas prioritairement les même qualités musculaires.
Un sprinteur, un marathonien, un haltérophile ou un rugbyman n’aura pas développé les différentes qualités musculaires dans les même proportion.

Ce n’est pas pour autant qu’elles ne sont pas toutes essentielles. Elles se complètent à merveille.

Alors n’hésitez pas, étirez-vous, faites du gainage ou des séances d’explosivité, votre pratique n’en sera que meilleur et votre corps vous remerciera !

Hélène PETOT
Ingénieur recherche et développement DECATHLON SportsLAB Docteur en physiologie de l’exercice pour la performance et la santé